Web Agency Studio | Télécharger Ubuntu 12.04 LTS - The Precise Pangolin
3919
single,single-post,postid-3919,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,

BLOG

 

Télécharger Ubuntu 12.04 LTS

14 Sep 2012, Posté par Web Agency Studio dans Technologie
ubuntu12-04 LTS

Ubuntu le célèbre système d’exploitation libre de la société Canonical basé sur la distribution Linux Debian est disponible dans sa version 12.04 LTS depuis le 26 avril 2012.

Baptisée « The Precise Pangolin », il s’agit de la seizième version d’Ubuntu, la quatrième à être maintenue à long terme (LTS pour Long Time Support).

Contrairement aux précédentes versions soutenues à long terme, Ubuntu 12.04 est maintenue pour une durée de 5 ans, et non plus 3 comme auparavant, soit jusqu’en avril 2017 !

Nom de code « The Precise Pangolin »

Le nom de code de cette nouvelle version est « The Precise Pangolin », en français Le Pangolin Précis.

Le pangolin, petit mammifère insectivore qui vit dans les régions tropicales et équatoriales d’Afrique et d’Asie du Sud-Est, est censé ici évoquer la robustesse et le degré de finition qu’ont voulu apporter les développeurs à la création de cette version maintenue à long terme.

Ubuntu 12.04 contient tout ce dont vous attendez d’une version de support long terme : stabilité et sécurité et à n’en pas douter, en portant à cinq ans le support à long terme (LTS), la distribution Ubuntu risque fort de devenir un bon choix pour les postes fixes des entreprises !

Aperçu

ubuntu 12.04 lts

Téléchargement et support d’installation

Ubuntu 12.04 est disponible sous forme d’une image ISO de 700 Mo et s’installe à partir d’un CD, d’un DVD ou d’un périphérique USB bootable.

Conséquence du support multiarch (architectures multiples), c’est désormais la version 64 bits qui est privilégiée au dépens de la version 32 bits.

La version 64 bits d’Ubuntu peut bien sûr faire tourner des applications 32 bits et des bibliothèques 32 bits et il est toujours possible d’opter pour le téléchargement de l’édition 32 bits.

Pour télécharger la version 12.04 LTS d’Ubuntu, rendez vous sur le site www.ubuntu.com

Sous le capot

Noyau Linux en version 3.2

kernel3.2

Le noyau Linux d’Ubuntu, construit à partir du noyau 3.2, réunit la version 64 bits pour serveur au sein du noyau generic.

Cette intégration devrait faciliter les tâches de maintenance s’annonçant pour les cinq prochaines années.

Une révision intensive des options de configuration par défaut a été faite dans le but d’améliorer l’autonomie sur batterie et réduire la consommation d’énergie.

De nouveaux matériels sont bien sûr pris en charge, notamment plusieurs pavés tactiles ALPS.

AUFS demeure désactivé dans ce noyau ; ceux qui ont besoin d’utiliser AUFS sont encouragés à se tourner vers overlayfs.

La technologie RC6 a aussi été activée dans le noyau Linux pour les systèmes installés dans un ordinateur avec un processeur sur la microarchitecture Sandy Bridge. Cette technologie permet à la puce graphique du processeur d’atteindre un mode de consommation d’énergie très faible lorsqu’elle n’est pas sollicitée. Ceci se traduit en une amélioration de la consommation en énergie pouvant atteindre jusqu’à 40% à 60%.

Elle promet également des optimisations dédiées aux processeurs Sandy Bridge d’Intel, liées notamment à la capacité de placer le contrôleur graphique intégré en veille lorsque celui-ci n’est pas actif, de façon à diminuer la consommation énergétique de l’ensemble, ainsi qu’une détection par défaut de la langue du système lors de l’installation de paquets supplémentaires, de façon à ce que les traductions correspondantes soient automatiquement téléchargées lorsqu’elles sont disponibles.

Changement du groupe d’administrateurs

admin to sudo

Jusqu’à la version 11.10, le groupe UNIX des administrateurs dans Ubuntu était le groupe « admin ».

À partir d’Ubuntu 12.04 LTS, le groupe des administrateurs est désormais « sudo ».

Ce changement apparaît pour conserver une meilleure compatibilité avec Debian et avec le programme sudo lui-même.

Dans un but de compatibilité descendante, le groupe admin existe toutefois encore et ses membres sont toujours reconnus en tant qu’administrateurs.

Unity 5 : retravaillé pour une meilleure ergonomie

L’interface Unity avait subi de nombreuses critiques de la part des utilisateurs d’Ubuntu. Les développeurs ont donc tenu compte de ces critiques et revu leur copie avec l’objectif fixé par Mark Shuttleworth de faire d’Ubuntu un « Pixel-perfect Desktop ».

Unity devient de plus en plus ‘user friendly’ et dispose désormais de nouvelles options de configuration, ainsi que de la prise en charge de Nautilus au niveau du launcher.

L’équipe Ubuntu signale par ailleurs une meilleure gestion des appareils dotés d’un « clickpad ».

Barre latérale (Unity Launcher)

ubuntu unity Le bouton d’accueil (situé au sommet de la barre des lanceurs) propose désormais une liste de raccourcis permettant d’ouvrir directement une loupe.

Ainsi, lorsque vous effectuez un clic-droit sur le bouton d’accueil, une liste de raccourcis vous propose d’afficher immédiatement la loupe Applications, la loupe Fichiers et dossiers, la loupe Musique ou la nouvelle loupe Vidéos, sans qu’il soit nécessaire de passer par la page d’accueil du tableau de bord.

La barre des lanceurs passe en mode « caméléon » : les boutons d’actions de la barre des lanceurs (la tuile du tableau de bord, du sélecteur d’espace de travail, des volumes amovibles et de la corbeille) changent de couleur afin de s’agencer avec votre arrière-plan. Lorsque le tableau de bord est affiché, ce sont toutes les tuiles présentes dans la barre des lanceurs (incluant donc celles de vos applications en cours d’exécution et attachées à la barre des lanceurs) qui prennent une teinte différente.

La liste des raccourcis affiche désormais le nom de l’application en caractère gras en entête de liste. De plus, l’option « Conserver dans le lanceur » a été renommée « Attacher/détacher du lanceur », afin de démontrer plus clairement l’impact de cette action sur la tuile d’application dans la barre des lanceurs.

Une nouvelle interaction avec les fenêtres d’applications fait désormais partie de Unity : lorsqu’une fenêtre est déplacée au-dessus de la corbeille, l’application est fermée. Sa tuile est aussi retirée de la barre des lanceurs, si celle-ci n’était pas attachée à la barre.

Barre de menu globale (appmenu)
Lorsqu’un programme s’exécute, sa barre de menu s’affiche désormais pendant plusieurs secondes dans le panneau supérieur, avant de doucement s’effacer. Ceci, il est espéré, aidera les utilisateurs qui avaient précédemment de la difficulté à localiser l’emplacement de la barre de menu des applications, « cachée » dans le panneau supérieur. La durée de disparition graduelle de la barre de menu est réglable dans Gestionnaire de configuration de Compiz-Fusion.

Tableau de bord (Unity Dash)
La page d’accueil du tableau de bord perd ses grosses icônes. Désormais seront affichées les dernières activités de l’utilisateur : les derniers programmes exécutés, les derniers fichiers ouverts et les derniers téléchargements complétés.

Loupe Applications
Dans la loupe Applications, la présence de listes d’applications suggérées dans la Logithèque et d’applications couramment utilisées a été vivement critiquée. Ces listes occupaient beaucoup d’espace visuellement et proposaient un double usage avec la Logithèque. Dans la dernière mouture de Unity, il est possible de désactiver ces listes dans la loupe Applications, afin de ne voir que les applications actuellement installées.

Raccourcis clavier
Pour les aficionados de la navigation au clavier, Unity regorge de petites facilités. Il n’en demeure pas moins qu’il est difficile de se souvenir de tous les raccourcis clavier. Dans Unity 5, lorsque vous maintenez la touche (la touche) enfoncée, un récapitulatif des raccourcis clavier s’affiche à l’écran.

Configuration de Unity
Quelques options de configuration de Unity sont accessibles à l’aide du panneau paramètres système Apparences. À partir de ce panneau, vous pouvez régler la largeur de la barre des lanceurs et le comportement d’affichage de la barre (toujours afficher ou l’afficher uniquement lorsque le curseur de la souris se dirige vers la gauche de l’écran ou vers le coin supérieur gauche de l’écran). D’autres options sont directement modifiables dans la base de configuration GSettings ainsi qu’à l’aide d’outils supplémentaires facilement installables, comme CompizConfig Settings Manager ou MyUnity.

HUD : Head-Up Display dans Ubuntu 12.04

Au chapitre des grandes nouveautés, Ubuntu 12.04 embarque par défaut un moteur de recherche nommé HUD (Head-Up Display) permettant d’accéder à tout instant aux différentes fonctions des logiciels en cours d’utilisation soulageant ainsi la navigation manuelle dans les menus.

hud ubuntu  zoom hud ubuntu

HUD se présente sous la forme d’un launcher placé en haut à gauche de l’écran qui interagit avec la barre globale appmenu en parcourant les différentes options offertes par un logiciel à partir d’un moteur de recherche.

HUD se charge de parcourir les menus de l’application et propose directement l’option ou l’action que l’on souhaite réaliser : l’utilisateur n’a plus qu’à sélectionner l’action à faire effectuer par son logiciel.

A noter que ce composant HUD devrait remplacer progressivement la barre de menu des applications dans l’interface Unity : si dans un premier temps, HUD fonctionne à l’aide d’une recherche textuelle, des améliorations du HUD sont d’ores et déjà prévues avec l’utilisation de la reconnaissance gestuelle et vocale.

Écran d’accueil : le visuel change avec l’utilisateur

LightDM utilise désormais le fond d’écran du bureau de l’utilisateur : lors du changement d’utilisateur le fond d’écran de LigthDM change aussi.

Le gestionnaire de session modifie son arrière-plan lorsqu’un autre utilisateur est sélectionné dans la liste des utilisateurs. Ceci accroît le caractère personnel d’une session utilisateur dans Ubuntu, facilitant sa reconnaissance dès l’écran de connexion.

Le gestionnaire de session présente désormais l’arrière-plan de l’utilisateur sélectionné dans la liste des utilisateurs, plutôt qu’un arrière-plan générique pour Ubuntu. Lorsque vous sélectionnez un autre utilisateur dans la liste, l’arrière-plan du gestionnaire de session change aussi, présentant l’arrière-plan de cet autre utilisateur.

Il est à noter que pour que ceci fonctionne, l’arrière-plan choisi par l’utilisateur doit être lisible par tous les utilisateurs. Ceci ne fonctionne donc pas pour les comptes utilisateurs dont le dossier personnel est chiffré ou dont le fichier d’image d’arrière-plan dispose de droits d’accès restreint, uniquement lisible par un seul utilisateur. Dans ces cas, un arrière-plan par défaut est choisi et affiché à l’écran de connexion.

La session invité affiche elle-aussi l’arrière-plan par défaut d’Ubuntu au gestionnaire de session.

Ubuntu One

Une nouvelle version du panneau de contrôle d’Ubuntu One est introduite dans Ubuntu 12.04 LTS.

Ce nouveau panneau de contrôle propose l’accès graphique à certaines fonctionnalités jusque alors disponibles en ligne de commande seulement, telles que l’ajout de dossiers autres que celui d’Ubuntu One à synchroniser et l’abonnement et le désabonnement à ces dossiers.

Ce changement est inclus de base dans les nouvelles installations d’Ubuntu 12.04 LTS, mais requiert une installation manuelle du nouveau panneau de contrôle dans les cas de mises à niveau et de mises à jour.

Logiciels par défaut : plusieurs changements

  • Ubuntu 12.04 LTS continue d’utiliser GNOME 3.2, et certains logiciels seront rétro-portés depuis GNOME 3.4.
  • Le lecteur de musique Rhythmbox redevient le lecteur de musique par défaut au dépend de Banshee pourtant fort apprécié et ce malgré les efforts pour le porter sur GTK3.
  • La suite bureautique LibreOffice a été mise à jour à la version 3.5 avec un temps de démarrage fulgurant
  • VLC qui est passé en version 2.0 apportant l’intégration au menu son.
  • Le navigateur internet Firefox qui est passé en version 11.0.
  • Le navigateur internet Chromium qui est passé en version 17.0.
  • MyUnity qui est passé en version 3.0 et qui apporte de nouveaux outils de customisation d’Unity.
  • Nautilus qui est passé en version 3.3.5 apportant le support de la fonction undo.
  • Xorg Server 1.11
  • Tomboy et Gbrainy ont été retirés de l’installation par défaut.

Le panneau de contrôle d’Ubuntu One a été revu et propose de nouvelles fonctionnalités, dont la configuration du partage de dossiers locaux (autrefois réalisable uniquement en ligne de commande).

La plupart des postes que nous utilisons au quotidien, notamment pour la création de sites internet, sont équipés d’ubuntu et nous avons suivi constamment les mises à jour d’Ubuntu 12.04 LTS depuis le début du projet et pour l’instant il nous faut bien dire que cette version nous surprend agréablement par sa stabilité.

A n’en pas douter un grand succès en perspective…

A suivre : la sortie de fedora 17 le 22 mai prochain !

Désolé, le formulaire de commentaire est désactivé pour le moment.